Catégories
Archives

LE PAPIER DANS TOUS SES ÉTATS

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

LE PAPIER DANS TOUS SES ÉTATS

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

LE PAPIER DANS TOUS SES ÉTATS

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

L’Andançoise

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

LE PAPIER DANS TOUS SES ÉTATS

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

LE PAPIER DANS TOUS SES ÉTATS

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

LE PAPIER DANS TOUS SES ÉTATS

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

LE PAPIER DANS TOUS SES ÉTATS

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

LE PAPIER DANS TOUS SES ÉTATS

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

LE PAPIER DANS TOUS SES ÉTATS

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

Bourg-de-Péage : La maire Nathalie Nieson favorable à l’accueil de réfugiés politiques

C’est la première commune à se faire connaître en Drôme/Ardèche. La députée-maire PS de la ville, Nathalie Nieson, l’a fait savoir hier matin, en pleine crise des migrants. Nathalie Nieson se dit prête à travailler avec les associations et aider les familles accueillantes. Selon l’élue socialiste, cette question doit dépasser les clivages et concerner tous les élus.

0809 7H30 NIESON ELUS

Chérie FM lui a également demandé comment pourrait s’organiser l’accueil de réfugiés.

0809 12H NIESON ORGANISATION

Le club de football de l’Inter Haute Herbasse, basé à Saint-Bonnet-de-Valclérieux, s’est lui aussi dit prêt à accueillir des migrants dans ses équipes. Non loin de là, à Valence, le Parti socialiste a publié une lettre ouverte dans laquelle les élus demandent au maire Les Républicains d’accueillir 200 familles de réfugiés. Le premier magistrat, Nicolas Daragon, a répondu hier qu’il fallait « raison garder et ne pas se précipiter ». Sur le plan national cette fois, le président François Hollande a annoncé hier que 24 000 réfugiés seraient accueillis dans l’Hexagone sur deux ans. Une demande de la Commission Européenne.