in

Drôme/Ardèche : Journée chargée sur le plan social

Avec des manifestations un peu partout en France. Un rassemblement avait lieu ce matin à Privas. Manifestations cet après-midi à Montélimar, Annonay (au départ de la gare routière) et Aubenas. Mais surtout devant le dépôt de carburant de Portes-lès-Valence. Les syndicalistes appelaient à bloquer l’accès. Une trentaine de manifestants anti loi-travail ont bloqué ce matin les entrées et les sorties du dépôt pétrolier. Les CRS sont intervenus pour laisser passer les camions. Mais les manifestants se sont rendus sur la nationale 7 pour empêcher certains véhicules de passer. 300 personnes sont rassemblées devant le site de Sofath.

Une perturbation qui vient s’ajouter à celle des raffineries. 40% des stations-services du Pays sont en pénurie. Le gouvernement a confirmé avoir eu recours aux réserves stratégiques. En Ardèche, ce matin 54 stations-service se trouvaient en difficultés pour des ruptures de stock et des restrictions. Certaines appliquent des restrictions. Le préfet de l’Ardèche a d’ailleurs pris un arrêté limitant le transport de carburant en jerricane à 5 litres.

Autre mouvement : celui des cheminots, pour la deuxième journée consécutive de grève. A la SNCF, prévoyez aujourd’hui 2 TGV sur 3 dans le Sud-Est. Il y aura 1 TER sur 2 entre Lyon et Valence-Ville, 1 train sur 3 entre Valence et Grenoble et entre Valence et Die.

 

 

Les salariés de 16 des 19 centrales nucléaires ont également voté la grève… Celle de Cruas et Tricastin sont concernés. Une éventuelle baisse d’électricité dépendra du nombre de grévistes… 3 centrales thermiques sont déjà à l’arrêt… La production d’électricité va baisser mais pas de panique : il ne devrait pas y avoir de coupures de courant.

 

La CGT appelle le personnel de psychiatrie à faire grève ce jeudi dans la Drôme. Une manifestation est prévue à 14H devant l’Agence Régionale de Santé à Valence.

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par Guillaume Sockeel

Guillaume Sockeel, journaliste à la pointe de l'actu. D'une réactivité et d'une rigueur sans faille, il a un faible pour le vin, les uniformes... et les demi-échangeurs. L'équipe ne serait rien sans ses jeux de mots capillotractés (mais le mystère des stylos disparus serait peut être résolu ! )

Drôme/Ardèche : Le point dans les stations-services

“Chérie, on passe à table” voyage en Italie avec Edward Cristaudo…