Catégories
Archives

Itinérance photographique

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

LE PAPIER DANS TOUS SES ÉTATS

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

LE PAPIER DANS TOUS SES ÉTATS

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

Itinérance photographique

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

Itinérance photographique

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

LE PAPIER DANS TOUS SES ÉTATS

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

LE PAPIER DANS TOUS SES ÉTATS

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

Itinérance photographique

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

LE PAPIER DANS TOUS SES ÉTATS

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

Itinérance photographique

  • --

    Journées

  • --

    heures

  • --

    Procès-verbal

  • --

    secondes

Drôme/Ardèche : Le centre-hospitalier de Montéléger s’offre une nouvelle identité

80 millions d’euros. C’est la somme qui va être investie, notamment pour reconstruire l’ancien site du Valmont à Montéléger. L’hôpital psychiatrique avait été construit dans les années 70. Mais désormais, il faut l’appeler : « Centre-hospitalier Drôme-Vivarais », car l’offre de soins en psychiatrie a été revue dans la région, et cela concerne aussi bien la Drôme que l’Ardèche. Le site gère désormais la psychiatrie des hôpitaux de Romans et Saint-Vallier, et une vingtaine de structures alternatives. C’est ce que précise son directeur, Claude Eldin.

La prise en charge des patients, elle aussi, évolue. Avec des séjours moins fréquents et moins longs. D’où la nécessité de s’adapter.

Le site de Montéléger accueillera à terme 240 lits en psychiatrie adulte, et 10 en pédopsychiatrie. Les bâtiments, conçus dans les années 60  et construit dans les années 70, seront reconstruits.