in

Valence/Annonay : Six salariés d’Onet au conseil des prud’hommes hier

Leur entreprise a travaillé pour l’ex-usine RVI, aujourd’hui IvecoBus à Annonay. Les employés disent avoir été exposés à l’amiante en procédant au nettoyage du fabricant d’autocars. Ils réclament à ce que le préjudice anxiété soit reconnu. La décision du conseil des prud’hommes de Valence sera connue le 6 mars prochain. La semaine dernière, on apprenait que 49 salariés d’RVI allaient pouvoir être indemnisés justement pour le préjudice anxiété lié à l’exposition à l’amiante pendant des années.

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par Guillaume Sockeel

Guillaume Sockeel, journaliste à la pointe de l'actu. D'une réactivité et d'une rigueur sans faille, il a un faible pour le vin, les uniformes... et les demi-échangeurs. L'équipe ne serait rien sans ses jeux de mots capillotractés (mais le mystère des stylos disparus serait peut être résolu ! )

Valence : Bientôt un nouvel échangeur sur la Lacra

Drôme/Ardèche : Un forum dédié aux métiers de l’agriculture