in

Valence/Annonay : Six salariés d’Onet ont écrit à François Hollande

Après avoir été déboutés par le conseil des Prud’hommes de Valence la semaine dernière, les six salariés de la société de propreté Onet ont écrit au président de la République. Dans un courrier, le collectif des sous-traitants d’RVI (aujourd’hui IvecoBus) d’Annonay réclame que le préjudice anxiété soit reconnu « au même titre que les entreprises donneurs d’ordre », en raison de leur exposition à l’amiante.

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par Guillaume Sockeel

Guillaume Sockeel, journaliste à la pointe de l'actu. D'une réactivité et d'une rigueur sans faille, il a un faible pour le vin, les uniformes et les demi-échangeurs. L'équipe ne serait rien sans ses jeux de mots capilotractés (mais le mystère des stylos disparus serait peut être résolu ! ).

Chérie FM – L’information locale

Vallée du Rhône : Le plan Orsec levé après le déraillement d’un train