in ,

Whoua !Whoua !

Pilat : Armes et stupéfiants saisis dans un garage

Une importante somme d'argent a été découverte. Photo fournie par le Parquet de Saint-Etienne

C’est un paisible village du Pilat. Saint-Julien-Molin-Molette a pourtant été le théâtre d’une impressionnante perquisition, le mardi 25 janvier dernier. Les gendarmes intervenaient dans le cadre d’une procédure criminelle ouverte au cabinet d’un juge d’instruction du tribunal judiciaire d’Avignon, après une tentative de meurtre en bande organisée, commise en août 2021 à Annonay. Cette nuit-là, des individus encagoulés avaient tiré des coups de feu sur une voiture, dans la cité de la Croze.

Des saisies impressionnantes

Lors de cette opération qui n’est pas passée inaperçue mardi dernier, les militaires de la Section de recherches de Grenoble, appuyés par leurs collègues du groupement de gendarmerie départemental de la Loire, ont retrouvé près de 36 kilos de cannabis, 4 kilos de cocaïne, 3 kilos et demi de méthamphétamines, 180 000 euros d’argent liquide, et des véhicules volés. “Une puissante berline de luxe a aussi été saisie, au titre des avoirs criminels”, fait savoir le Procureur de la République de Saint-Etienne, David Charmatz.

Des stupéfiants ont notamment été saisis par les enquêteurs. Photo fournie par le Parquet de Saint-Etienne.

Un homme de 35 ans originaire du Loiret a été interpellé dans son véhicule alors qu’il arrivait à proximité.

Un homme derrière les barreaux

Après avoir été placé en garde à vue, cet homme, peu connu de la justice, a été déféré au parquet vendredi dernier. Une information judiciaire a été ouverte pour trafic de stupéfiants, blanchiment d’argent en lien avec le trafic de stupéfiants et recel de véhicules volés. Il a été placé ce mardi en détention provisoire. “Il reconnait servir de nourrice à des trafiquants, excluant toute participation personnelle au trafic, et récupérer des véhicules de provenance douteuse au profit de connaissance, pour les stocker ou pour les réparer”, indique le Procureur de la République. L’enquête se poursuit sur commission rogatoire d’un juge d’instruction, pour tenter d’identifier d’autres personnes impliquées. Le jeune homme mis en cause refuse pour l’instant de communiquer leurs noms.

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par Guillaume Sockeel

Guillaume Sockeel, journaliste à la pointe de l'actu. D'une réactivité et d'une rigueur sans faille, il a un faible pour le vin, les uniformes... et les demi-échangeurs. L'équipe ne serait rien sans ses jeux de mots capillotractés (mais le mystère des stylos disparus serait peut être résolu ! )

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

Mardi 1er février 2022 : Le journal de 12h

Mercredi 2 février 2022 : Le journal de 12h