in ,

À Annonay, le service des urgences est désormais régulé

©Centre Hospitalier Ardèche Nord

Avant d’aller aux urgences d’Annonay, il faudra désormais faire le 15 pour le service de nuit entre 20h et 8h. Une décision du Centre Hospitalier Ardèche Nord (CHAN) motivée par plusieurs facteurs. L’établissement évoque un « contexte national de difficultés rencontrées par les services d’Urgences et au regard de la situation estivale ». 

L’hôpital a dû faire face à une hausse de patients durant l’été d’autant que ces derniers « sont restés plus longtemps que d’habitude », explique Cyril Guay directeur du CHAN. À cela s’ajoute un contexte tendu. Le nombre d’entrée étant supérieur à la capacité d’accueil. « Le 30 août, on avait 34 patients en attente aux urgences alors qu’on avait que 14 places », détaille le chef d’établissement. 

Mais le contexte ne semble pas s’arranger selon Cyril Guay : « On attaque septembre avec une dizaine de lits de médecine qu’on arrive pas à rouvrir faute de personnel ». La crise sanitaire  impacte encore l’hôpital malgré la baisse des contaminations à l’échelle nationale.  

Une régulation qui vise à fluidifier les urgences

Le Centre Hospitalier Ardèche Nord a donc pris la décision de modifier l’accueil des patients par un appel téléphonique au SAMU. C’est lui qui décidera ou non de l’état de santé des appelants. « La régulation évalue l’urgence de la prise en charge c’est pour ça que ça passe par le SAMU », explique le responsable de l’hôpital. Cette appel téléphonique est donc obligatoire avant de se rendre aux urgences. 

Le but de cette mesure est de désengorger l’établissent ardéchois pour « réduire le nombre de patients se présentant spontanément dans ces services pour des motifs qui ne relèvent pas de l’aide médicale urgente ». 

Cette régulation s’applique jusqu’au 30 septembre mais elle peut être « amenée à être prolongée » prévient l’hôpital. 

Qu'en pensez-vous ?

-1 Points
Upvote Downvote

Écrit par Eva Fleury

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

La ville de Bourg-lès-Valence récupère l'eau des piscines privées.

Bourg-lès-Valence : De l’eau de piscine pour les espaces verts

Canailles