in ,

Andance : Les salariés de Plastic Omnium Composites en grève

Les salariés de Plastic Omnium sont en grève. Photo CGT

Nouveau mouvement de grève chez Plastic Omnium à Andance, en Ardèche. Suite à des annonces de la direction, les salariés de l’équipementier automobile craignent que le site ferme ses portes d’ici quatre ans, en raison d’une baisse du chiffre d’affaires. “On n’a qu’un seul client, c’est Volvo. Avec ce clients, on a deux produits, deux hayons. Et sur le hayon qui représente entre 80 et 90% du chiffre d’affaires, on n’a pas le renouvellement qui doit intervenir fin 2026, début 2027 […] Notre activité est menacée, avec les 180 emplois qui vont avec”, déplore Patrick Chenu, délégué syndicat CGT.

Une rencontre avec la direction ce jeudi

Une centaine de personnes pourraient ce mardi participer à la grève sur un total de 120 CDI, estime-t-il. Cela représenterait la totalité de l’effectif de production, maintenance et outillage. La grève doit durer jusqu’à jeudi.  Ce jour là, une réunion est prévue avec la direction. “La direction, depuis 2017, on lui demande de prospecter d’autres clients et d’autres marchés”, poursuit le représentant syndical. Ce mouvement de grève, c’est pour bien faire comprendre à la direction qu’on ne laissera pas le site fermé comme ça. Nous, on veut absolument la pérennité du site. Il faut qu’ils nous trouvent du boulot !”

Pour rappel, Plastic Omnium disposait auparavant de deux autres sites sur ce territoire du Nord de l’Ardèche, à Félines et Saint-Désirat, devenus STS Composites.

Grève chez MPI dans le Pilat

Ce mardi, un autre mouvement de grève est en cours chez MPI (Martin Plastiques Innovation) à Bourg-Argental, dans le Pilat. Les salariés de cette entreprise de plasturgie demandent des revalorisations plus importantes. Ils disent perdre régulièrement du pouvoir d’achat, en lien avec l’inflation. Selon la CGT, les salariés sont en débrayage depuis jeudi dernier dans le cadre de ces revendications salariales. Contactée par la rédaction de Chérie FM Vallée du Rhône, la direction de l’entreprise n’a pas souhaité réagir. 

Que pensez-vous de cet article ?

Écrit par Guillaume Sockeel

Guillaume Sockeel, journaliste à la pointe de l'actu. D'une réactivité et d'une rigueur sans faille, il a un faible pour le vin, les uniformes... et les demi-échangeurs. L'équipe ne serait rien sans ses jeux de mots capillotractés (mais le mystère des stylos disparus serait peut être résolu ! )

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

Thierry Roudil s'est rendu à Paris pour jouer son spectacle devant des professionnels.

Bourg-lès-Valence : Thierry Roudil s’est produit à Paris !

Mardi 21 février : Le journal de 12h