in ,

Annonay : La caserne de gendarmerie attendue en 2024

La caserne et les logements devraient sortir de terre d'ici 2024. Crédit images A-TEAM

C’est un joli cadeau de Noël pour les gendarmes opérant sur le bassin d’Annonay. Evoqué depuis de nombreuses années, le projet de caserne semble enfin se concrétiser. Le permis de construire a été déposé dans les derniers jours du mois de décembre.“Pour la gendarmerie, [c’est] un signal très fort, puisque ça y est, ce projet est parti, et lancé sur les rails”, souligne le colonel Benoît Terrier, commandant du Groupement de Gendarmerie de l’Ardèche. “On a su passer au-delà des obstacles administratifs”, se félicite Marc-Antoine Quenette, président d’Ardèche Habitat. 

Si aucun recours n’est formulé, la construction pourrait débuter l’été prochain, sur le site de La Peyre, au bord de la route départementale qui relie Annonay à Boulieu-lès-Annonay, pour une livraison espérée en 2024.

Des conditions d’accueil et de travail améliorées

Le projet prévoit que les militaires de la brigade d’Annonay, du Psig (Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) et de la nouvelle maison de protection des familles, soient regroupés sur place, avec leurs familles.

Bientôt une nouvelle caserne de gendarmerie à Annonay.
Les gendarmes et élus ont présenté le projet de nouvelle caserne, dans les locaux de l’actuel bâtiment de l’avenue de l’Europe. Photo Chérie FM / Guillaume SOCKEEL

“Le gendarme est militaire, il est logé en caserne, et ce logement en caserne permet d’avoir une capacité d’engagement, une capacité d’intervention, et une capacité aussi de protection de nos emprises”, indique le patron des gendarmes ardéchois. Donc on est vraiment sur un mode de fonctionnement traditionnel de la gendarmerie”. Jusque-là, la plupart des gendarmes annonéens dérogeaient à la règle et n’étaient pas logés sur place, exceptés ceux du Psig, quartier de la Croze. 

Un projet à près de 15 millions d’euros

Le Département de l’Ardèche, via Ardèche Habitat, investit près de 15 millions d’euros pour ce projet (l’Atelier des Vergers et A-Team, agences d’architectes situées à Saint-Etienne et Crolles, sont associées sur ce projet). Le bailleur social va acheter les terrains d’un peu plus d’un hectare à Annonay-Rhône-Agglo. Il louera les bâtiments à la Gendarmerie Nationale, comme il le fait déjà, par exemple, pour la caserne du Teil. D’autres projets sont évoqués, à Meysse et Vallon-Pont-d’Arc.

 

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par Guillaume Sockeel

Guillaume Sockeel, journaliste à la pointe de l'actu. D'une réactivité et d'une rigueur sans faille, il a un faible pour le vin, les uniformes... et les demi-échangeurs. L'équipe ne serait rien sans ses jeux de mots capillotractés (mais le mystère des stylos disparus serait peut être résolu ! )

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

Mardi 4 janvier 2022 : Le journal de 12h

En Attendant Bojangles