in ,

Tournon : Fabien Galthié est venu coacher les rugbymen

Fabien Galthié a donné une conférence de presse hier à Tournon. Photo Chérie FM / Guillaume SOCKEEL

Il a choisi Tournon-sur-Rhône pour faire sa rentrée. Silencieux depuis la magnifique victoire du XV de France face aux All Blacks 40 à 25, le 20 novembre dernier, le sélectionneur tricolore Fabien Galthié s’est exprimé hier avant le Tournoi des 6 Nations, depuis le complexe sportif Léon-Sausset dont il était l’invité d’honneur.

“Continuer à progresser”

“Ce qu’on attend, c’est de continuer à progresser. […] On a vraiment progressé sur tous les secteurs de la préparation d’un match international […] et on a encore des marges de manoeuvre […] Et puis on est ambitieux, pour ce Tournoi, pour les matchs qui nous amènent au Japon, et puis la tournée de Novembre”, constate l’ancien international. Les Français joueront le 6 février prochain face à l’Italie.

Une séance d’entraînement avec les seniors

En attendant, Fabien Galthié a donc pu goûter à la saveur du rugby drôme-ardéchois. “Il y a 1800 clubs en France, on est entraîneur de l’équipe de France, et nous sommes aussi au service du rugby français”

Le sélectionneur du XV de France était présent à Tournon.
Fabien Galthié, le sélectionneur du XV de France, était accueilli par Charles-Henri Rimbert, président du FCTT. Photo Chérie FM / Guillaume SOCKEEL

Après avoir échangé avec les éducateurs, le sélectionneur a coaché les joueurs du FCTT, qui évoluent en Fédérale 2. “Je trouve que le moment est hyper sympa pour tout le monde […] C’est le rêve de tout un chacun d’être entraîné par le sélectionneur de l’équipe de France”, selon Charles-Henri Rimbert. 

Du gagnant-gagnant, pour le coach. Ça nous permet de nous remettre en route. Ça nous challenge, ça nous oblige à présenter les choses, à représenter les choses, à être compris, puis après on met en pratique. Nous on est entraîneurs, ce qu’on aime, c’est entraîner !”  

“Un message d’espoir”

“Il n’y a pas de ségrégation par rapport au niveau. Il faut que tous les joueurs de Fédérale touchent du doigt (le niveau international, ndlr) et se disent, on est pas loin. Et puis, il faut que tous les enfants qui jouent […] ici puissent se dire : c’est possible pour nous, il y a la place pour nous, on peut aussi y arriver. Donc c’est aussi un message d’espoir”, livre Fabien Galthié.

“C’est ce que tout le monde devrait faire”

Charles-Henri Rimbert et l’ensemble du staff et des équipes ne boudait pas son plaisir de l’accueillir à Tournon. “C’est ce que tout le monde devrait faire parce que je pense que le sport amateur c’est la base de tout. Tous les gamins, tous les gens qui sont devenus pros après, ont démarré quelque part, dans un club amateur”, conclut le dirigeant.

Qu'en pensez-vous ?

-1 Points
Upvote Downvote

Écrit par Guillaume Sockeel

Guillaume Sockeel, journaliste à la pointe de l'actu. D'une réactivité et d'une rigueur sans faille, il a un faible pour le vin, les uniformes... et les demi-échangeurs. L'équipe ne serait rien sans ses jeux de mots capillotractés (mais le mystère des stylos disparus serait peut être résolu ! )

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

Le Messager

Mercredi 5 janvier 2022 : Le journal de 12h