in

J'adoreJ'adore

Drôme/Ardèche : C’pro devient Koesio et vise le milliard

Pieric Brenier, président du groupe Koesio. Photo Chérie FM / Guillaume SOCKEEL

Le groupe C’Pro, spécialisé dans le traitement de l’information et la communication a changé son appellation, il y a presque trois semaines.

Dorénavant baptisé Koesio, le groupe qui s’étend sur trois métiers notamment l’impression, l’informatique et le télécom a évolué depuis sa création, il y a 30 ans.  Le responsable de cette entreprise, Pieric Brenier rappelle que : « c’est la même entreprise, sauf qu’elle s’appelle Koesio ».

En quoi consistent les trois métiers de Koesio ?

Le premier métier est l’impression. Elle regroupe la vente, l’entretient et la réparation des photocopieurs de système d’impression, décrit le dirigeant. Le second est l’informatique, qui consiste à déployer dans les PME, les collectivités et les associations des systèmes d’informations en plus du cloud, précise-t-il. Le troisième est le télécom, dans lequel l’entreprise distribue les solutions téléphoniques et tire leur propre fibre et lien optique, énonce le PDG du groupe.

Que s’est-il passé depuis 30 ans ?

Tout a commencé dans la ville de Valence. Le groupe, composé de quatre personnes au départ, vendait des photocopieurs de la marque Toshiba. Au fil des années, le groupe s’est développé en faisant des acquisitions. Aujourd’hui, l’entreprise composée de 2700 personnes est implantée dans 180 villes de France.

Pourquoi cette modification de nom ?

Le dirigeant explique que de nombreuses marques cohabitent au sein de l’entreprise. D’un commun accord elles ont choisi le même nom, la même ligne de départ, pour un projet commun et collectif. Le nouveau nom Koesio, provient de la lettre « O » de son ancien nom C’pro, et des deux premières lettres “Ko”, de Koden. Il est relatif au mot cohésion. La baseline est « Koesio, cohésion maximale » cite le président du groupe.  

Atteindre le milliard d’euros d’ici 2024

« On a doublé notre chiffre d’affaire tous les trois ans » renseigne Pieric Brenier. Le projet d’atteindre le milliard en chiffre d’affaire ne semble pas « plus ambitieux que ce qui a été fait ces 30 dernières années » atteste-t-il. Il rappelle qu’aujourd’hui l’entreprise fait 700 millions de chiffre d’affaires. Les 300 millions manquant pour atteindre le milliard d’euros, proviendront directement des croissances interne et externe pour 24% chacun,  indique le dirigeant.  Le groupe Koesio est sur un rythme d’achat de 20 entreprises par an, « c’est notre ADN » affirme le responsable.

Réécoutez l’interview intégrale de Pieric Brenier :

0810 INVITE VENDREDI PIERIC BRENIER PATRON DE KOESIO

Qu'en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

Montélier : Un Drômois « Portraitiste de France »

Félines : onze élus menacent de démissionner