in ,

Roiffieux : le judoka Nathan Petit revient sur ses jeux paralympiques 2020

Après une semaine à Tokyo, Nathan Petit devrait atterrir en France demain. Le judoka ardéchois revient de ses jeux paralympiques. Un événement dont il rêvait et pour lequel il se prépare depuis qu’il a débuté le haut niveau. Aujourd’hui, malgré une médaille de bronze ratée de peu, Nathan Petit se dit satisfait et heureux de cette cinquième place dans la catégorie – de 81 kg. Il faut dire que samedi, lors de sa journée de compétition, Nathan a fait face à plusieurs adversaires de poids.

JUDO JO OBJECTIF

 

“Dans les dernières secondes je me fais battre”

 

Après une première victoire en huitième de finale, les choses ont commencé à se gâter face au champion du monde coréen de parajudo. “Je n’ai pas réussi à trouver mes marques au niveau de la garde”, regrette-t-il. Mais le bronze n’était pas encore perdu.

C’est contre le Mexicain et double champion paralympique, Eduardo Adrian Avila Sanchez, que Nathan a finalement perdu l’espoir d’une médaille. “Dans les dernières secondes je me fais battre”, se souvient le judoka, amer. Une grosse déception pour celui qui avait, “les cartes pour monter sur le podium”. Malgré tout, il reste optimiste : “Une cinquième place, c’est quand même énorme”, dit-il. “J’ai 23 ans, je suis encore jeune. La moyenne d’âge sur le circuit international en judo, elle est relativement élevée donc c’est que du positif pour l’avenir.”

JUDO RETOUR COMPET

Une première expérience forte en émotions dont il gardera de beaux souvenirs. “Une arrivée au village impressionnante” avec ses immenses immeubles “le partage avec toutes les nationalités [… ]. C’est vraiment le tout des jeux paralympiques qui fait que ce moment est unique”, conclut-il.

JUDO JO SOUVENIRS

 

 

Ses premiers pas sur les tatamis à 6 ans

Nathan Petit est né le 24 novembre 1997 à Romans-sur-Isère. Il a débuté le judo à l’âge de 6 ans au club de Roiffieux/Boulieu dans lequel son père enseignait d’ailleurs la discipline. Malvoyant de catégorie B il a participé aux jeux paralympiques 2020 dans la catégorie – de 81 kg. Le jeune homme de 23 ans suit actuellement des études d’ingénieur et il est aujourd’hui licencié au club Judo 83 à Toulon

Chérie FM Vallée du Rhône vous accompagne depuis bientôt 30 ans en Ardèche, Drôme, Isère et même dans la Loire.
A Portes-lès-Valence, Bourg-de-Péage, Saint-Vallier, Beaurepaire, Serrières, Pélussin, Sarras et même jusqu’aux hauteurs de Lalouvesc, on vous réveille chaque matin dans la bonne humeur, à partir de 6 heures.  Chaque jour et pendant toute l’année, Philippe vous couvre de cadeaux ! Ils sont offerts par nos partenaires du territoire et même au-delà. Pour jouer rendez-vous notamment à 7h15. Notre animateur est aussi accompagné de deux journalistes locaux, Pauline De Deus et Guillaume Sockeel. Tous les jours, ils font un focus sur nos clubs locaux dans Chérie Sport à 7h45 et 12h30. On parle aussi culture dans l’agenda Chérie FM à 6h45, 8h45 et 12h15. Et pour l’info locale, nationale et internationale, rendez-vous toutes les demi-heures entre 6h30 et 9h et à 12h. Ça se passe sur le 95.5 à Annonay, Roussillon et Beaurepaire et sur le 94 FM à Valence, Romans-sur-Isère et Tournon. Et en streaming sur notre site. Et tout au long de la journée, retrouvez votre plus belle musique. Du rythme, de l’émotion, des souvenirs et aussi beaucoup de nouveautés… Une programmation toujours variée et c’est sur Chérie FM Vallée du Rhône !

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par Pauline De Deus

Pauline De Deus, la 1ère hippy qui parle avec l'accent de Nadine de Rothschild !
Elle présente son journal debout, c'est peut-être un détail pour vous !
N'aime pas quand on gaspille, sa phrase préférée : C'est pas parce que c'est périmé depuis 3 mois que tu ne peux pas le manger !

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

Saint-Agrève : appel à témoins pour retrouver un père et son fils

Mardi 31 août : Le journal de 12h (94.0)