in

Présidentielle 2022 : “Emmanuel Macron est le mieux placé”, selon Olivier Dussopt

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes Publics

Olivier Dussopt était de passage dans la région ce vendredi. Après sa participation au congrès départemental des maires de la Loire, dans la matinée à Saint-Etienne, le ministre délégué chargé des Comptes publics est venu inaugurer la place du quai Farconnet de Tournon, dans son Nord-Ardèche natal.

L’occasion de l’interroger sur la situation économique post crise sanitaire, un peu plus d’une semaine après la présentation en Conseil des ministres du Projet de Loi de Finances 2022.

“Les signaux sont bons et encourageants”

“L’économie française se porte bien, et aujourd’hui nous avons une croissance économique pour 2021 qui est à 6%, au minimum […] Depuis le mois de juillet, nous avons retrouvé le même niveau de chômage qu’avant la crise Covid […] Les signaux sont bons et encourageants pour la suite”, analyse-t-il.

Ancien député-maire d’Annonay, Olivier Dussopt reste attentif à l’Ardèche, département “qui réalise une très belle saison touristique, mais au delà, avec des industries qui se développent, qui sont aussi accompagnées dans le cadre du plan de relance. Nous avons plusieurs dizaines d’entreprises qui sont aidées, soutenues et qui, grâce aux aides de l’Etat, investissent plus vite qu’elles auraient investi en temps normal”.

Du chômage… mais des offres d’emploi en nombre

Le locataire de Bercy note toutefois quelques difficultés d’approvisionnement et de recrutement, alors que le taux de chômage atteint les 8% sur l’ensemble du territoire… et que les offres d’emploi n’ont jamais été aussi nombreuses, tous secteurs confondus. “Nous ne pouvons pas accepter d’avoir un chômage encore élevé et des entreprises qui ne trouvent pas à recruter. C’est la raison pour laquelle le Premier ministre a notamment annoncé un Plan d’investissement dans les compétences”. Olivier Dussopt retrouvera d’ailleurs Jean Castex et d’autres ministres, ce week-end, à l’occasion du Campus du parti de la majorité présidentielle, à Avignon.

Pour l’instant, l’ancien parlementaire ne dit pas s’il briguera ou non un nouveau mandat de député sur la deuxième circonscription de l’Ardèche, où il s’est fait élire pour la première fois en 2007, réélire en 2012 puis en 2017. “Il faut reprendre les choses les unes après les autres. La première échéance est la présidentielle, elle est encore lointaine donc chaque chose en son temps. La conviction qui est la mienne, c’est qu’Emmanuel Macron est le mieux placé, par essence, par son travail, pour continuer à présider la France et je ferai tout ce que je peux pour l’accompagner et l’aider à être réélu”. Selon BFM TV, alors qu’il n’est pas encore officiellement candidat, le président de la République aurait réuni mercredi soir plusieurs ministres, élus et chefs de la majorité pour préparer une ligne de conduite en vue de la présidentielle des 10 et 24 avril prochains.

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par Guillaume Sockeel

Guillaume Sockeel, journaliste à la pointe de l'actu. D'une réactivité et d'une rigueur sans faille, il a un faible pour le vin, les uniformes et les demi-échangeurs. L'équipe ne serait rien sans ses jeux de mots capilotractés (mais le mystère des stylos disparus serait peut être résolu ! ).

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

Vendredi 1er octobre : Le journal de 12 h

Le pilote Fabien Michal participe au championnat de France FFSA GT.

Isère : Fabien Michal prêt à en découdre au Castellet !