in

Valence : 12 millions d’euros pour rénover le stade Pompidou

Il va fêter ses 50 ans d’existence l’an prochain. Alors le stade Pompidou de Valence, inauguré en 1973, méritait bien un petit coup de jeune. Un projet à 12 millions d’euros, dont près de deux millions déjà investis. “On va évidemment avoir une poursuite de rénovation des vestiaires, mais on va surtout avoir, pour l’accueil du public, un stade totalement aux normes où il y aura des sièges individuels, parce qu’aujourd’hui il y a encore des sièges en béton  et où il y aura côté-ouest une tribune totalement couverte”, détaille Nicolas Daragon, le maire de Valence.

Renforcer l’identité du VRDR

Ces aménagements devraient notamment profiter au Valence-Romans Drôme Rugby, dont les spectateurs pourront être abrités du vent ou de la pluie, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. “On a une demande importante de nos partenaires pour pouvoir visiter et voir le match en loges. Ca va renforcer le modèle économique, dans la mesure où on a l’intention de construire une bodega grand public […] et puis une boutique pour que les produits additionnels, le merchandising, puissent fonctionner comme il se doit”, complète Jean-Pierre Cheval, co-président du club. Le staff et les joueurs espèrent bien retrouver au plus vite le niveau Pro D2.

Un financement multiple

La Région, mais aussi le Département, la ville, l’Agglo, l’Etat et le VRDR vont mettre la main à la poche pour la réhabilitation et l’extension de cet équipement. Pour l’instant, le projet n’est pas encore totalement précis. Mais les élus et le club espèrent bien voir le stade rénové en 2025. “Je crois que c’est l’outil qui nous manquait, on est très contents […] Aujourd’hui on sent que le public est derrière nous, l’engouement est là, donc si en plus on peut accueillir les gens dans de bonnes conditions, ça va être le 16ème homme. Il est déjà là pour partie, mais il sera là encore plus fort, on l’espère, en Pro D2 ” ambitionne Jean-Pierre Cheval.

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par Guillaume Sockeel

Guillaume Sockeel, journaliste à la pointe de l'actu. D'une réactivité et d'une rigueur sans faille, il a un faible pour le vin, les uniformes... et les demi-échangeurs. L'équipe ne serait rien sans ses jeux de mots capillotractés (mais le mystère des stylos disparus serait peut être résolu ! )

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

Jeudi 10 novembre: Le journal de 12h

Stéphane Guillon en interview sur Chérie FM Vallée du Rhône.

Saint-Vallier : “Je revendique mon aspect sale gosse !”