in ,

Drôme : Parlons de toits, cette semaine !

Photo d'illustration

Réfléchissez avant d’acheter. C’est en résumé le conseil des notaires, cette semaine. Ce lundi marquait le coup d’envoi d’un événement spécifique, “Parlons de toits”, pour inviter les futurs acquéreurs de biens immobiliers à consulter un notaire au préalable. “Ce qui est important, c’est de s’engager en ayant connaissance des tenants et des aboutissants”, résume Aurélien Daudé, président de la Chambre des Notaires de la Drôme.

Parer à toute éventualité

L’objectif est d’inciter les futurs acquéreurs à envisager le cadre dans lequel le bien est acheté, dans une société où le nombre de pacs et le concubinage augmente, et où le nombre de mariages décline. Lors d’un achat, le financement des acheteurs n’est pas forcément le même, et mieux vaut parer à toute éventualité, par exemple pour que la personne qui a fourni un apport plus important puisse récupérer la somme apportée au départ. “Cela peut se faire dans l’acte, donc en cas de difficulté, au moins, il n’y aura pas de débat là-dessus. Cela peut passer également par un montage sous forme de SCI (société civile immobilière, ndlr)” poursuit Aurélien Daudé.

Aurélien Daudé est l’actuel président de la Chambre des Notaires de la Drôme. Photo DR fournie par le Conseil régional des Notaires.

Autre aspect à prendre en considération lors de l’acquisition : la protection du conjoint, à l’ère des familles recomposées. “C’est important de se dire : si demain, je décède, est-ce que mon compagnon, ma compagne ou mon partenaire de pacs pourra continuer à se maintenir dans ces lieux, ou est-ce que, malheureusement, ça va être difficile, ou je vais être en difficulté avec mes héritiers ?”

Des taux toujours bas

Une sensibilisation d’autant plus nécessaire que les transactions vont bon train dans la Drôme. Le volume de ventes a augmenté de 20% sur un an, ce qui est totalement inédit. La demande est supérieure à l’offre. “Ce qui est extrêmement recherché, ce sont les terrains à bâtir, remarque le jeune notaire. Particulièrement prisées aussi : les maisons modernes, aux normes, où à l’inverse, des habitations avec d’importants travaux à effectuer“Evidemment, c’est le moment d’acheter. Déjà, parce que les prix ont augmenté, donc quelqu’un qui a acheté un bien il y a dix ans voit son bien avoir augmenté. Et on est dans une période où les taux sont bas. Donc avec des mensualités moindres, on peut acheter des biens d’un montant, d’une valeur et d’une superficie supérieures”, analyse le président.

Des rendez-vous en visio ou par téléphone

Dans le cadre de cette semaine « Parlons de toits », un salon virtuel est proposé demain et mercredi de 10 à 19 heures. Il sera aussi possible de poser ses questions à un notaire, en direct par téléphone, jeudi et vendredi de 15 à 20 heures. Il suffira de composer le 3620 et de dire « notaire ». 

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par Guillaume Sockeel

Guillaume Sockeel, journaliste à la pointe de l'actu. D'une réactivité et d'une rigueur sans faille, il a un faible pour le vin, les uniformes... et les demi-échangeurs. L'équipe ne serait rien sans ses jeux de mots capillotractés (mais le mystère des stylos disparus serait peut être résolu ! )

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

Interpellation d'un lycéen qui préparait une attaque terroriste à Valence.

Valence : Après l’assassinat, une reconstitution à Pole Emploi

Spider-Man: No Way Home