in ,

Drôme : Un territoire d’innovation salué par les ministres

Trois ministres ont notamment visité l'Inrae à Saint-Marcel-lès-Valence, ce vendredi matin. Photo Chérie FM / Guillaume SOCKEEL

Après avoir accueilli plusieurs candidats à la présidentielle la semaine dernière, la Drôme reçoit ce vendredi la visite de quatre ministres du Gouvernement de Jean Castex. Tandis que la ministre déléguée chargée des Anciens Combattants, Geneviève Darrieussecq, préside une cérémonie à Montbrison-sur-Lez, trois de ses collègues passent la journée ensemble. Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, ont participé à une table ronde au Conseil départemental de la Drôme, pour évoquer les stratégies d’accélération du Programme d’investissements d’avenir (PIA4), aux côtés d’acteurs des secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire.

“Aujourd’hui, ce qu’on est venu détailler, c’est 800 millions d’euros […] dédiés à deux défis : le défi de l’agro-équipement, la robotique, le numérique, qui sont à même de mieux appréhender les problèmes, à la fois environnementaux, et de production, parce que les deux doivent aller de pair. Et puis une seconde stratégie tournée vers l’alimentation et la production”, précise Julien Denormandie. Ces 800 millions d’euros sont extraits des 2,8 milliards d’euros qui seront investis pour l’agriculture dans le cadre du PIA4.

“Un territoire formidable” et “d’innovation”

“La Drôme est un territoire formidable, un territoire d’innovation depuis longtemps”, avait glissé le locataire de l’Hôtel de Villeroy en introduction de cette table ronde.

Avec ses deux collègues du Gouvernement, il a pu s’en rendre compte sur le terrain, en visitant un verger circulaire agro-écologique expérimental, sur le site de l’Inrae (Institut National pour la Recherche en Agronomie, Alimentation et Environnement) à Saint-Marcel-lès-Valence. A l’intérieur : des pommiers, des abricotiers, des pêchers, des figuiers et même de la vigne, le tout entouré de biodiversité. Cet après-midi, place à l’industrie avec la visite de Bioline, à Livron-sur-Drôme, et Charles et Alice, célèbre entreprise de compotes de fruits à Allex. 

Des inquiétudes liées à l’influenza aviaire

Quelques heures avant ce déplacement dans la Drôme, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation avait annoncé la hausse du niveau d’alerte liée à l’épisode d’influenza aviaire, qui est donc passé de risque “modéré” à risque “élevé”. Une décision qui implique pour les éleveurs le confinement des volailles. Interrogé à Valence, le ministre a défendu cette position. “C’est contraignant, mais je crois que c’est nécessaire pour se prémunir contre ce virus, qui, l’année dernière, à la même période, commençait à impacter très fort notre pays”. 

Qu'en pensez-vous ?

-1 Points
Upvote Downvote

Écrit par Guillaume Sockeel

Guillaume Sockeel, journaliste à la pointe de l'actu. D'une réactivité et d'une rigueur sans faille, il a un faible pour le vin, les uniformes... et les demi-échangeurs. L'équipe ne serait rien sans ses jeux de mots capillotractés (mais le mystère des stylos disparus serait peut être résolu ! )

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

Ardèche : L’humoriste Donel Jack’sman se confie avant son spectacle

Peaugres : les mariages “alternatifs” ont leur festival