in ,

Saint-Péray : Le dancefloor prêt à s’enflammer de nouveau !

Les discothèques qui n'avaient pas rouvert le 9 juillet s'apprêtent à le faire. Photo d'illustration

Les lumières et les platines seront bientôt rallumées pour de bon. Le Seven s’apprête à rouvrir ses portes à Saint-Péray, en Ardèche. La discothèque accueillera de nouveau son public à partir de vendredi soir, soit près de 18 mois après sa fermeture lors du tout premier confinement. Une période durant laquelle les dirigeants d’établissements de nuit avaient dit se sentir oubliés. Malgré le feu-vert du Gouvernement, qui avait autorisé les établissements de nuit à rouvrir le 9 juillet, le responsable de l’établissement, comme plusieurs de ses confrères, avait choisi d’attendre. 

Contrôles du passe sanitaire et de l’identité des clients

“Dans notre clientèle, au niveau de la tranche d’âge, très peu de gens étaient vaccinés [au 9 juillet]”, se souvient Franck Mésona, le patron de l’établissement. “Pratiquement deux mois se sont écoulés, donc il y a beaucoup plus de personnes vaccinées”. Pour les clients dont le cycle vaccinal n’est pas complet, un test antigénique de moins de 72 heures ou un certificat de rétablissement de plus de 11 jours et moins de six mois seront requis pour accéder à la discothèque. En plus du passe sanitaire, les établissements devront aussi contrôler l’identité de leurs clients.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par le seven club (@lesevenclub07)

Une fois ces différents aspects vérifiés, les clients pourront accéder au dancefloor et en profiter… comme avant ! “C’était la contrepartie [du passe sanitaire] de pouvoir justement aller et venir dans l’établissement, à savoir que le masque est conseillé mais pas obligatoire. Les gens vont pouvoir recommencer à faire des rencontres, avoir un social, à danser… On va pouvoir enfin renouer avec ce qui est le fer de lance d’une discothèque : la fête, l’amusement !”, se réjouit Franck Mésona.

De l’impatience et de l’excitation !

Près d’un an et demi après avoir baissé le rideau, le gérant ne cache pas son impatience : “C’est comme une seconde ouverture, il y a une envie de reprendre notre activité, de retrouver notre clientèle et notre équipe. Il y a une grosse excitation qui nous envahit tous”.  Le responsable déplore toutefois des difficultés au niveau du personnel : “C’est très, très compliqué. On a eu des désistements de la part de certains membres de notre équipe, et en terme de recrutement, on retrouve les mêmes galères que 17 mois en arrière. C’est exactement le même scénario. Alors qu’on pensait qu’avec cette crise, les gens seraient peut-être un peu plus à même de vouloir bosser, ce n’est pas forcément le cas malheureusement”. 

Chérie FM Vallée du Rhône vous accompagne depuis bientôt 30 ans en Ardèche, Drôme, Isère et même dans la Loire.
A Portes-lès-Valence, Bourg-de-Péage, Saint-Vallier, Beaurepaire, Serrières, Pélussin, Sarras et même jusqu’aux hauteurs de Lalouvesc, on vous réveille chaque matin dans la bonne humeur, à partir de 6 heures.  Chaque jour et pendant toute l’année, Philippe vous couvre de cadeaux ! Ils sont offerts par nos partenaires du territoire et même au-delà. Pour jouer rendez-vous notamment à 7h15. Notre animateur est aussi accompagné de deux journalistes locaux, Pauline De Deus et Guillaume Sockeel. Tous les jours, ils font un focus sur nos clubs locaux dans Chérie Sport à 7h45 et 12h30. On parle aussi culture dans l’agenda Chérie FM à 6h45, 8h45 et 12h15. Et pour l’info locale, nationale et internationale, rendez-vous toutes les demi-heures entre 6h30 et 9h et à 12h. Ça se passe sur le 95.5 à Annonay, Roussillon et Beaurepaire et sur le 94 FM à Valence, Romans-sur-Isère et Tournon. Et en streaming sur notre site. Et tout au long de la journée, retrouvez votre plus belle musique. Du rythme, de l’émotion, des souvenirs et aussi beaucoup de nouveautés… Une programmation toujours variée et c’est sur Chérie FM Vallée du Rhône !

Qu'en pensez-vous ?

Écrit par Guillaume Sockeel

Guillaume Sockeel, journaliste à la pointe de l'actu. D'une réactivité et d'une rigueur sans faille, il a un faible pour le vin, les uniformes et les demi-échangeurs. L'équipe ne serait rien sans ses jeux de mots capilotractés (mais le mystère des stylos disparus serait peut être résolu ! ).

Laisser un commentaire

GIPHY App Key not set. Please check settings

Foire du Dauphiné, 2021, Romans, Drôme

Romans-sur-Isère : L’avenir de la Foire du Dauphiné bel et bien compromis

Mercredi 25 août : Le journal de 12h